Médicaments génériques

Les médicaments génériques contiennent la même substance active et ont le même effet thérapeutique que les médicaments de marque. Leur prix est au moins 54 à 60% inférieur au prix original du médicament de marque. Les médicaments génériques permettent de mieux traiter davantage de patients.

Accès optimal aux soins de santé

Partout dans le monde, les médicaments génériques sont l’instrument par excellence pour créer un accès le plus large possible aux médicaments pour les patients. En brisant l’exclusivité liée au brevet, ils apportent la concurrence sur le marché des médicaments, grâce à laquelle les prix baissent. Ainsi, les médicaments génériques sont proposés sur le marché belge à un prix 54 à 60% meilleur marché que les prix originaux des médicaments de marque correspondants. Dans certains cas, cette baisse peut aller jusqu’à 80% ou plus. En outre, le prix d’un médicament générique continue de baisser chaque année. Au cours des 6 dernières années, le prix moyen d’un médicament générique a ainsi baissé de 30%. Cela permet aux patients et à l’assurance maladie d’économiser de manière substantielle sur leurs dépenses en matière de médicaments. Pour l’INAMI belge, cela représente plus d’1,7 milliard d’euros par an. Ces moyens peuvent être consacrés à rendre accessibles aux patients davantage de thérapies nouvelles, souvent très chères, et/ou à traiter des patients qui, avant l’arrivée de la concurrence sur le marché, n’avaient pas un accès optimal aux médicaments existants.

Baisses de prix

Stimuler l'innovation

Mais il y a plus encore. Grâce à la concurrence apportée par les médicaments génériques, les fabricants de médicaments de marque sont constamment incités à améliorer les produits existants ou à introduire de nouvelles molécules sur le marché. Sans ce stimulant, la récompense à l’innovation serait bien moindre.

D’ailleurs, de plus en plus d’entreprises pharmaceutiques sont, d’une manière ou l’autre, actives dans les deux segments du marché, innovant et générique. Dans ce contexte, on évoque souvent des entreprises hybrides.

Une solution coût-efficace pour 7 traitements sur 10

Actuellement, un médicament générique est disponible sur le marché belge pour 265 molécules. Dans plus de 70% des traitements, un médicament générique peut être proposé.

Une marge d’optimisation existe

Cependant, l’utilisation des médicaments coûts-efficaces reste encore relativement limitée en Belgique. Ainsi, seulement 37% des médicaments remboursables vendus en pharmacie sont des médicaments génériques. Et même lorsque l’on prend en compte les 16% des médicaments de marque qui ont baissé leur prix grâce à la concurrence des médicaments génériques, l’utilisation des médicaments bon marché est encore sensiblement plus basse que dans les pays voisins. Là, le pourcentage total s’élève facilement à 70% et plus. Il est donc certainement possible de faire mieux, autant pour l’assurance maladie que pour le patient.

Dans ce contexte, l’application du modèle de prix plafond depuis le 1er juillet 2018 est certainement un pas dans la bonne direction. Cela signifie que pour chaque médicament pour lequel une version générique existe, seule la version la moins chère est remboursée. Les entreprises de médicaments génériques et de marque qui sont prêtes à diminuer leur prix en sont donc récompensées par rapport à la concurrence qui ne le fait pas.

Vidéo: Qu'est-ce qu'un médicament générique?

/sites/default/files/styles/banner/public/2018-04/priscilla-du-preez-234138-unsplash.jpg?h=2f9b7c04&itok=W4TfmP5B